papillon

Recyclage des déchets dangereux, huiles et liquides usagées

Les déchets dangereux sont des déchets qui peuvent générer des nuisances pour l’homme ou pour l’environnement : solvants, peintures, batteries, emballages souillés, aérosols, boues industrielles…

Aux Établissements Grandidier, nous réalisons la collecte de déchets dangereux, de déchets non dangereux, d’huiles usagées et de liquides usagés. Grâce à des compétences et des procédés stricts et précis, nous assurons la collecte de vos déchets. Ce processus passe par plusieurs étapes : conditionnement, étiquetage, transport.

Découvrez le processus de recyclage des déchets !

collecte-danger2
collecte-danger1
Conditionnement

Conditionnement pour les déchets solides :
– bac de 900 litres pour les emballages souillés (bidons, pots plastiques ou métalliques), les matériaux souillés (chiffons sales, filtres cabines, plastiques ou cartons souillés…) et les filtres à huile et à gasoil.
Conditionnement pour les déchets en faible quantité :
– fûts de 200 litres avec ouverture totale : aérosols, filtres à huile, boues de peinture, absorbants souillés…
Conditionnement des batteries usagées :
– bac de 600 litres étanche et avec couvercle.

Conditionnement pour les déchets liquides :
– conteneur de 1 000 litres ou fût à bonde de 200 litres pour liquides de refroidissement, solvants, mélanges de carburant, liquides de frein…

Étiquetage

Chaque contenant, pour éviter tout mélange, est identifié par un étiquetage comprenant :

  • le nom du site producteur et numéro de client,
  • le nom du déchet,
  • les codes ADR (transport de matières dangereuses),
  • les signes de dangers (inflammables, toxiques, corrosifs…),
  • le nom et les coordonnées de nos établissements Grandidier, de Rehaincourt.
Véhicules

Plusieurs véhicules peuvent intervenir dans la collecte des déchets dangereux, les déchets non dangereux, les huiles usagées et les liquides usagés.

Véhicules hayons
Nous possédons 6 véhicules carrossés de 3,5 à 26 tonnes, tous équipés de :

  • hayon élévateur de 1 500 kg à 2 500 kg,
  • caisson étanche en résine anti-acide,
  • équipement d’ADR complet (transport de matières dangereuses),
  • transpalette électrique,
  • diable pour le transport des fûts.

Ces véhicules à hayon prennent en charge les déchets conditionnés en conteneur, en fût ou en différents conditionnements (palettes, bacs) ainsi que les déchets pouvant être conditionnés en vrac comme les pare-chocs ou les pare-brises.

Nous assurons la collecte sur une simple demande de votre part, par téléphone, par fax ou par mail.

Les huiles minérales, les huiles de moteurs ou les huiles hydrauliques seront prises en charge par nos véhicules citernes et seront dirigées vers un éliminateur agréé.

Véhicules citernes
Nous possédons 4 véhicules citernes pour assurer la collecte des huiles usagées et des liquides usagés, allant de 12 000 à 14 000 litres de contenance pour la citerne. Chacun des véhicules citernes est agréé ADR et est équipé pour le transport des matières dangereuses. Cet agrément est aujourd’hui indispensable à la collecte des huiles usagées.

Chaque véhicule citerne est compartimenté et dispose selon les véhicules de 4 cuves de 2 000, 3 000 ou 4 000 litres. Ces cuves sont indépendantes les unes des autres. Cette particularité nous permet de collecter en même temps jusqu’à quatre déchets différents, qui ne doivent pas être mélangés entre eux comme les huiles solubles ou les liquides de refroidissement.

Dans la récupération des huiles usagées, les collectes sont assurées par pompage, si :

  • la quantité est supérieure à 600 litres à chaque enlèvement,
  • l’huile est exempte de tout déchet et notamment : eau, chlore et PC.

Nous disposons des agréments par arrêté préfectoral au sein des départements suivants :
Vosges (88) – Meurthe-et-Moselle (54) – Moselle (57) – Meuse (55) – Haute-Marne (52) – Doubs (25) – Bas-Rhin (67) – Haut-Rhin (68) – Haute-Saône (70) – Territoire de Belfort (90) – Aube (10) – Côte-d’Or (21).

Bordereau de suivi des déchets (BSD)

Déchets dangereux et déchets non dangereux
Lors de chaque enlèvement de déchets, nous vous donnons un BSD (Bordereau de suivi des déchets) reprenant le nom de l’entreprise productrice des déchets, la nature de la matière transportée, la date d’enlèvement des déchets et les coordonnées du collecteur. Ce document est utilisé pour la collecte de déchets dangereux et non dangereux, pour une meilleure traçabilité.

Chacun des BSD est prérempli informatiquement avec les coordonnées et numéros d’acceptation de chaque site grâce au logiciel que nous avons spécialement développé. À la suite, chaque bordereau est complété avec les données exactes de l’enlèvement et est signé conjointement par notre chauffeur et le personnel désigné sur le site.

Huiles usagées et liquides usagés
Pour la collecte des huiles usagées et des liquides usagés, nous établissons un Bon d’enlèvement en deux exemplaires. Ce Bon d’enlèvement est obligatoire et réglementé depuis le 28/01/1999. Nous vous laissons un échantillon des huiles collectées dont nous conserverons le second exemplaire jusqu’à l’élimination finale des liquides.

En choisissant les Établissements Grandidier, vous faites confiance à une entreprise homologuée et conventionnée par les Agences de l’eau Rhin-Meuse et Rhône-Méditerranée-Corse en qualité de collecteur et centre de transit-regroupement de déchets dangereux.

Un point sur la réglementation

Réglementation
Tout producteur de déchets est responsable du déchet jusqu’à sa destruction finale.

– Tri sélectif
Il est important de séparer les déchets selon leur nature, à défaut du tri sélectif :

  • les déchets ne pourront pas être valorisés et recyclés correctement,
  • les prestataires de collecte pourront refuser de les collecter.

Attention, des déchets non dangereux souillés par déchets dangereux deviennent des déchets dangereux et sont donc facturés en conséquence.

– Stockage
Les zones où sont stockés les déchets doivent être facilement accessible par les camions de collecte.

L’Agence de l’Eau peut vous accompagner dans la mise en place d’une aire de stockage des déchets dangereux ainsi que dans l’achat de bac de rétention.

– Collecte par des professionnels spécialisés
Les déchets doivent être confiés à des entreprises de collecte spécialisées. Ce prestataire doit être habilité au transport de matières dangereuses sur route, ADR.

Attention, il est interdit de transporter soi-même des déchets !

– Traçabilité des déchets
Pour chaque enlèvement de déchets dangereux (sauf huiles usagées et liquides usagés), un bordereau de suivi des déchets (BSD) doit être émis et conservé pendant 5 ans. L’original du bordereau accompagne le déchet depuis l’émetteur jusqu’à l’installation de traitement. Il constitue la preuve de l’élimination du déchet pour le producteur responsable.

Pour l’huile usagée, la réglementation impose au ramasseur de faire un Bon d’Enlèvement et un échantillon d’huile prélevée. Les bons d’enlèvement des huiles sont conservés 5 ans et les échantillons 1an.

– Registre des déchets
Un registre de suivi des déchets est obligatoire, il retrace de façon chronologique les opérations relatives à l’élimination des déchets. Ce registre se retrouve sous différentes formes : classeur, cahier, fichier informatique… Ces documents doivent être conservés 5 ans.

– Refacturation des coûts « déchets » aux clients
La DGCCRF (Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression de Fraudes) ne s’oppose pas à la refacturation au client des frais liés à la gestion des déchets, sous réserve :
– de correspondre au service réellement rendu par le professionnel au client,
– d’être parfaitement transparente et basée sur des coûts d’exploitation.
– de l’information préalable de la clientèle (affichage…).

Nous sommes présents dans les départements suivants :
Vosges (88) – Meurthe-et-Moselle (54) – Moselle (57) – Meuse (55) – Haute-Marne (52) – Doubs (25) – Bas-Rhin (67) – Haut-Rhin (68) – Haute-Saône (70) – Territoire de Belfort (90) – Aube (10) – Côte d’Or (21).

séparateur bas